Fédération de la Creuse

Fédération de la Creuse
Accueil
 
 
 
 

RENÉGOCIATION DU CETA : LES ENGAGEMENTS DE MACRON DÉCHIRÉS

      Il y a décidément un sérieux problème de transparence dans la manière dont le gouvernement va « accompagner » la mise en œuvre du CETA.

      Contrairement aux engagements pris lors de la campagne présidentielle par le candidat Macron, l’exécutif ne renégociera pas le traité de libre-échange entre l’UE et le Canada.

      Pour mettre en œuvre « une sorte de veto climatique » comme l’annonce Nicolas Hulot, le plus sûr est de ne pas ratifier le CETA car le gouvernement ne fera pas bouger le texte d’une virgule.

      En septembre, la commission chargée d’établir un bilan des conséquences prévisibles de ce traité, notamment sur la santé, le climat et l’environnement, a rendu un rapport très critique. Les engagements d’Emmanuel Macron à « tirer toutes les conclusions du rapport » et à « faire modifier » le CETA sont aujourd’hui déchirés et piétinés.

      L’une des manipulations du macronisme consiste à vouloir faire croire, sur les enjeux européens, à une « refondation » prenant en considération la crise démocratique ouverte en 2005 et le rejet des politiques menées par l’UE.

      Il n’en est rien.

      Avec cette capitulation sur le CETA, après la douche froide sur les travailleurs détachés, Emmanuel Macron inscrit son action dans le prolongement de Nicolas Sarkozy et de François Hollande.

      Pour le CETA, au regard d’enjeux cruciaux et alors que notre peuple a fait par le passé la preuve de sa capacité d’expertise et de discernement, seul un grand débat national, conclu par un référendum, peut décider de la position de la France.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.