Accueil
 

Agenda 23

 
 
 

SDF : PROPOS INDIGNES D’UNE ÉLITE DÉCONNECTÉE

Le député En Marche du 8e arrondissement de Paris, Sylvain Maillard, vient de déclarer sur RFI que « pour limmense majorité des SDF qui dorment dans la rue, cest leur choix ».

Ces propos indignes font suite à la déclaration de Christophe Castaner, numéro un dEn Marche, qui avait affirmé en décembre que des SDF « refusaient dêtre logés ».

Avec ces propos, le député Sylvain Maillard et Christophe Castaner font honte à la représentation nationale. Ils incarnent une élite déconnectée qui sintéresse plus à lISF quaux SDF. Après le droit à la déconnexion, il faudrait leur imposer le devoir de connexion au réel. Loin de constituer un simple dérapage verbal, leurs déclarations confirment une vision idéologique de la société selon laquelle les victimes du système économique sont responsables de leur situation.

Une semaine après la publication du rapport de la Fondation Abbé Pierre selon lequel 143 000 personnes sont sans-abri aujourdhui, et alors même que le plan Grand Froid vient dêtre déclenché ce lundi en Île-de-France, ces propos montrent une fois de plus la totale déconnexion des députés En Marche, qui méconnaissent la vie quotidienne des gens et ici des personnes sans-abri.

Monsieur Maillard, sil prenait la peine découter les hommes et les femmes sans-abri et les associations avec empathie plutôt quavec arrogance, découvrirait une toute autre réalité.

Un divorce, un licenciement, un accident de la vie suffisent aujourdhui à fragiliser la situation de logement dune famille, qui peut se retrouver à la rue, et devoir dormir dans une voiture ou solliciter laide damis.

Face à l’explosion du nombre de sans-abris (plus 50% en dix ans), le Parti communiste français propose d’inscrire dans la loi l’obligation pour les communes en zone tendues de parvenir à 3 places d’hébergement pour 1000 habitants, contre 1 actuellement.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.