Accueil
 
 
 
 

CARBURANT > du vol fiscal en bande organisée

Face à la légitime colère qui monte dans le pays, suite à la hausse des prix des carburants et du fioul domestique, le Premier ministre n’a apporté aucune réponse sérieuse. Concernant les nouvelles hausses du carburant, Édouard Philippe a ainsi confirmé l’attaque sans précédent du gouvernement envers le pouvoir d’achat des retraités, des familles les plus modestes et de la classe moyenne : 2 milliards par an aujourd’hui, 10 milliards par an à l’horizon 2022. C’est du vol fiscal en bande organi­sée au moment où les ultra-riches encaissent les cadeaux du gouverne­ment, les uns après les autres.

Ces montants sont insupportables pour les dizaines de millions de Fran­çaises et de Français obligés de prendre leur voiture pour aller travailler, notamment les ruraux : un Français sur deux vit dans une commune de moins de 9 500 habitants. Est-il normal de taxer une fois de plus le maçon ou la caissière qui n’ont d’autre choix que de prendre de leur voi­ture pour aller travailler et en même temps d’exonérer une fois de plus le patron du CAC 40 qui fait trois fois le tour du monde en avion sans jamais voir son kérosène taxé ?

Il ne peut pas y avoir d’écologie sans justice sociale. Le gouvernement refuse obstinément toutes mesures efficaces pour l’écologie et juste socialement pour réduire la pollution. Il faut taxer le kérosène, augmenter la taxe de l’aviation civile, supprimer l’exonération des taxes sur le diesel pour les camions, « ISF écologique » avec une augmentation massive des taxes sur l’achat de grosses voitures neuves polluantes (Porsche, Ferrari, 4x4, SUV), revenir à une TVA sur les transports publics à 5,5% et, enfin, taxer les milliards de profits des groupes pétroliers – grands absents de la politique énergétique du gouvernement.

Ces propositions ont été portées par les communistes et leurs député(e)s à l’Assemblée nationale. Elles ont été obstinément repoussées par le pouvoir

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.