Accueil
 
 
 
 

POUR LUTTER CONTRE TOUTES LES FRAUDES, Bercy a surtout besoin de moyens

Missionnées par le Premier ministre, deux parlementaires, de l’UDI et de LREM, viennent de présenter des mesures aussi incongrues que brutales.

Comme la fourniture d’une « preuve de vie », pour lutter contre une fraude aux prestations sociales dont elles n’évaluent pas le montant.

Si celle-ci doit être combattue, naturellement, elle s’apparente néanmoins à une souris au regard de la montagne que représentent la fraude patronale (travail au noir, TVA…) et l’évasion fiscale.

Le magazine Challenges vient d’ailleurs de révéler que la multinationale californienne Airbnb n’a payé que 148 138 euros d’impôt sur les sociétés à la France pour 2018, alors même que les bénéfices de la plateforme augmentent et que Paris, avec plus de 60 000 annonces enregistrées, est son premier marché.

Cette fiscalité dérisoire trouve sa source dans des montages financiers qui permettent de facturer les services à une filiale implantée en Irlande, paradis fiscal notoire. Au total, la fraude et l’évasion fiscales coûtent chaque année à notre budget entre 80 et 100 milliards d’euros.

Si le gouvernement veut vraiment lutter contre toutes les formes de fraude, qu’il commence par renoncer à supprimer, comme il vient de l’annoncer, 5 800 nouveaux postes à Bercy d’ici la fin du quinquennat. Ce qui ferait 10 000 depuis l’élection du président de la République.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.