Accueil
 

Agenda 23



 
 
 

COVID-19 - Olivier Dartigolles (porte-parole du PCF) - 20 avril 2020

     Après l’intervention présidentielle de lundi dernier, marquée par l’annonce d’une date de déconfinement progressif, Edouard Philippe et Olivier Véran ont été contraints, hier en fin d’après-midi lors d’une conférence de presse, à un exercice d’équilibre sur un ligne de crête : rappeler que la crise sanitaire n’est pas terminée, tout commençant à dessiner une stratégie de sortie de confinement […];

     Que retenir des déclarations d’Edouard Philippe et du ministre de la santé ? Le Premier ministre a rappelé que le confinement était indispensable pour ne pas dépasser nos capacités d’accueil dans les services de réanimation. Il a fait le service après-vente de la seconde loi de finances rectificative, en insistant sur les mesures concernant le chômage partiel, les prêts garantis par l’Etat, le fonds de solidarité pour les petites entreprises. Les mesures d’urgence sociale sont présentées par le ministre de la Santé et des Solidarités. Toujours rien pour les étudiants en situation de très grande précarité.

     Olivier Véran demande « du temps » sur la question des masques, tout en donnant à nouveau des chiffres sur la production nationale et sur nos importations. Concernant les Ehpad (45 % de la mortalité totale), le ministre de la Santé et des Solidarités avait annoncé, le 6 avril, un dépistage massif pour les résidents et les personnels. Hier, il a annoncé que 50 000 tests avait été réalisés la semaine dernière. Autre annonce : les familles pourront de nouveau visiter les pensionnaires des maisons de retraite, dans des conditions très encadrées sur le plan sanitaire. Edouard Philippe pose deux grands principes sur le déconfinement, « respecter la santé des Français et assurer la continuité de la vie de la Nation » avec deux conditions, « rétablir la capacité d’accueil des hôpitaux et limiter au maximum la circulation du virus », sans précision sur la manière de procéder. Comme il nous faudra « vivre avec le virus », le Premier ministre insiste sur la prévention avec « trois éléments essentiels » : les gestes et les mesures barrières, les tests (« tester vite et massivement « ) et l’isolement des porteurs du virus. Le plan de déconfinement, sous la responsabilité de Jean Castex (dont il est beaucoup question dans les médias), sera construit autour de ces trois axes.

     La conférence de presse a été très longue, avec une pédagogie de la crise sanitaire qui a parfois pu paraître un peu infantilisante. Le plus grand nombre n’attend pas aujourd’hui une explication sur la situation que nous vivons et sur la façon de vivre ce confinement tout en se protégeant du Covid-19, mais des perspectives, des solutions pour « l’après ». Il nous faut rester très attentif sur les déclarations de l’exécutif et la manière dont il construit sa stratégie. Hier, au détour d’une phrase, Edouard Philippe indique que le « télétravail » pourra être maintenu quand cela sera possible (de très gros enjeux sur cette question).

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.