Accueil
 

Agenda 23



 
 
 

CE N’EST PAS À SANOFI DE DÉCIDER QUI A LE DROIT AU VACCIN CONTRE LE COVID-19 !

 

Sanofi a déclaré le 20 mai que le vaccin contre le Covid-19 serait distribué en priorité aux Etats-Unis. Le motif avancé : ces derniers financeraient davantage la recherche sur le vaccin. Si le géant pharmaceutique a finalement nuancé ses propos ce matin tout en soulignant l’aide du
gouvernement de Trump, rappelons d’où viennent les moyens de Sanofi : des Français.
80 % du chiffre d'affaires provient du remboursement des médicaments par l'Assurance Maladie. Et Sanofi est également l’une des entreprises les plus gourmandes en argent publique : elle a ainsi touché de l’Etat plus de 1,5 milliard d’euros en dix ans, grâce au Crédit Impôt Recherche (CIR), sans oublier les millions d’euros renouvelés du CICE. Ce qui n’a
d’ailleurs pas empêché l’entreprise de supprimer des milliers d’emplois en France, année après année.
Dernier scandale en date : le groupe pharmaceutique s’est encore révélé en pleine crise du Covid-19 en versant 4 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires. Voilà où va notre argent.
Il faut mettre un terme à cette marchandisation de la santé et des médicaments, à ces profiteurs de guerre qui, en temps de catastrophe sanitaire, économique et sociale, ne pensent qu’à s’enrichir.
Le Parti Communiste demande la création immédiate d’un Pôle public du médicament : sortir le médicament du marché, retrouver une maitrise publique et construire collectivement une politique du médicament au service de la santé et de l’humain.


Ian Brossat, porte-parole du PCF,Paris, le 14 mai 2020.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.