Fédération de la Creuse

Fédération de la Creuse
Accueil
 
 
 
 

SYNDICALISME

Le chroniqueur entonne : Les chiffres sont édifiants : en 2017, on a recensé 712 mouvements de grève contre 801 en 2016 et 966 en 2015.Edifiants  pour lui signifie sans doute  que le syndicalisme décline

Pascal Pavageau, candidat à la succession de Jean-Claude Mailly à la tête de FO réplique

"Le syndicalisme ne se résume pas aux grèves. C’est d’abord la négociation. La mise en place d’une grève, c’est l’aboutissement ultime d’un échec en matière de négociation et de concertation. En général, le responsable de cet échec, c’est la direction de l’entreprise"

On pourrait rajouter qu’il y a un vrai dynamisme syndical dans les entreprises et les administrations, et que le nombre de grèves ou de manifestations n’est pas significatif quand on sait qu’il y a d’autres moyens de pression : négociation, concertation et même recours juridique".

Contrairement à ce qui est parfois caricaturé : ce n’est pas un » petit groupe de grévistes empêche les autres salariés de travailler ».

C'est une assemblée générale qui déclenche le mouvement de grève, après avoir tenté de négocier, et après avoir essuyé un refus.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.