Fédération de la Creuse

Fédération de la Creuse
Accueil
 
 
 
 

UNIVERSITÉ : JOURNÉE D’ACTION UNITAIRE

Le 1er février, de manière unitaire, les organisations de jeunesse, syndicats de l’éducation et de l’enseignement supérieurs, ont mobilisé pour répondre aux différents projets du gouvernement sur l’orientation et la sélection.

Ce fut une journée très importante. Ce gouvernement, qui est passé en force pour imposer par ordonnances sa loi travail XXL, qui a fait sans arrêt le choix des plus riches – en supprimant l’ISF pendant qu’il baissait les APL par exemple –, qui attaque en permanence nos droits collectifs et individuels, semble sentir que l’état de grâce a ses limites. L’université s’est mobilisée et elle n’est pas seule. La colère monte dans plusieurs secteurs comme en témoigne la mobilisation des salarié-e-s des EHPAD, le ras le bol des fonctionnaires ou encore les différents conflits dans des boîtes comme Pimkie ou Carrefour plus récemment.

Ce que ce mouvement dénonce, c’est une volonté de la part du gouvernement de vouloir instaurer la sélection sans le dire. Comment les jeunes perçoivent cette réforme ?

La méthode du gouvernement est symbolique de la façon de faire d’Emmanuel Macron.

D’abord, on dégrade volontairement le service public en appliquant l’austérité, en le critiquant dès que c’est possible, etc.

Puis on se pose en sauveur en faisant le constat que ça ne fonctionne pas et donc qu’il faut agir.

Sauf que le choix est toujours le même au final : aller toujours plus loin dans le libéralisme en exauçant les vœux du grand patronat.

Ce qui se cache derrière le plan Vidal, la mise en place de Parcoursup concernant l’orientation ou encore les annonces sur la réforme du bac, c’est tout simplement l’aboutissement du rêve de certain-e-s : individualiser les parcours au maximum en mettant en concurrence les territoires et les établissements pour, à la fin, sélectionner, trier sur le volet en fonction des besoins du patronat. Ce n’est pas parce que les mots ne sont pas prononcés par le gouvernement que la logique de leurs réformes ne les trahit pas...

Sur toutes ces questions, un premier signal fort a été donné jeudi. La bataille ne fait que commencer !

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.