Accueil
 
 
 
 

MÉDECINS DU MONDE A ENVOYÉ UN AVIS DE NON-EXPULSION À MACRON

Depuis samedi 31 mars, la trêve hivernale, qui assure des dispositifs renforcés pour l’accueil des sans-abri, l’arrêt des expulsions locatives et des expulsions de bidonvilles, a pris fin

A l’occasion des vœux pour 2018, le président s’est engagé à leur offrir un abri.

L’année dernière, 34.000 personnes ont été expulsées de leur logement. 

Combien seront-elles cette année ?

Chaque jour en France, 143.000 personnes survivent sans domicile. À la rue, dans des bidonvilles, des squats ou des hébergements d’urgence. Insécurité, insalubrité, maladies, stress, faim c’est ce qu’ils subissent.

.

Alors que le président de la République multiplie les effets d’annonce, Médecins du Monde se mobilise pour sensibiliser l’opinion publique et faire réagir le gouvernement sur la condition des mal-logés en France.

Le 28 mars, Médecins du Monde a envoyé un avis de (non) expulsion à E. Macron (et à ses ministres) pour lui rappeler ses engagements, lui rappeler que sa promesse d’offrir un toit à tous n’est pas compatible avec la reprise des expulsions.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.